‘Agir sur les causes structurelles de la faim, de la pauvreté et des inégalités, en s’inscrivant dans une perspective de solidarité internationale.’

Jeudi 7 avril à l’aumônerie des Etudiants à Limoges.

Après décembre 2015, il est possible d’aller plus loin avec le CCFD-Terre Solidaire.

Denis Delorme sollicite sur un thème qui est d’une grande actualité :

« Comment concilier :

la lutte contre les effets du dérèglement climatique

– avec celle du respect des droits humains ? »

Il propose un diaporama ou il:

1°- expose succinctement les conséquences, souvent dramatiques, de ces dérèglements qui sont autant de nouvelles calamités dont les populations les plus démunies sont les premières victimes

2°- insiste sur l’urgente nécessité que ces populations soient parties prenantes de l’application des décisions prises lors de COP 21 en décembre 2015, car « ce qui est bon pour les plus vulnérables est bon pour tous les autres, l’inverse n’étant pas vrai », avec des questions sous-jacentes telles que : Qui les défend ? Qui est leur porte-parole ?

3°- donne un message d’espérance « un autre modèle de développement est possible » par la restitution :

. de quelques actions de nos partenaires

. d’actions de plaidoyer qui visent à changer les lois « ici » pour qu’elles s’appliquent « là-bas ».

La présentation est naturellement étayée de phrases tirées de l’encyclique Laudato Si, ainsi que du remarquable livret « Habiter autrement la Création ».