Eglises fortifiées dans la région de La Souterraine (Creuse)

Eglise de Noth

Nous ne sommes certes pas en Thiérache, cependant les églises fortifiées du Limousin méritent qu’on  s’y intéresse comme nous y invite C. Combrouze-Lafaye dans son livre, Les églises fortifiées en Limousin (Limoges, 1999). Au programme de cette journée proposée par la P.R.T.L. de la paroisse Saint-Jacques, le jeudi 19 juillet 2018 : les églises de Noth, Naillat, Saint-Sulpice-le-Dunois et la légende de Jeanne d’Arc.

Eglise de Naillat

Pour débuter ce circuit, il fallait évoquer le contexte historique qui a conduit les populations à fortifier leurs églises. Nous sommes au début le la Guerre de Cent Ans, en 1337, le pays sostranien subit pillages, impôts, exactions en tout genre… Les populations mirent en défense tous les lieux susceptibles de leur offrir une bonne protection. Les églises furent souvent leur lieu de prédilection.

Il y eut deux types d’aménagements. Les fortifications, dites à défense passive, sont majoritaires en raison de la facilité de la transformation : la nef et le chœur servaient de refuge. Les défenses actives consistent en des constructions nouvelles, logettes ou échauguettes, et en archères et baies de guet perçant les murs des clochers ou des chevets.

Après une visite complète de l’église de Noth, nous partons pour Naillat qui offre des fortifications plus modestes mais, en contre partie, un clocher tors (le Limousin en compte quatre). D’importants travaux de restauration de l’église sont programmés. Prenons rendez-vous dans deux ans !

Clôture de la journée au Mas-Saint-Jean

Nous voici repartis pour une dernière visite : Saint-Sulpice-Le-Dunois, autre exemple d’église fortifiée, commentée par Noëlle Bertand qui, un peu plus tard, au Mas Saint-Jean, nous fera rêver avec la légende de Jeanne d’Arc ayant planté le tilleul sous lequel nous partagerons le pot de l’amitié.

Merci à tous les participants, aux nouveaux comme aux fidèles depuis quatre ans.

Eliane VIALATOU

responsable de la PRTL

de la paroisse Saint-Jacques