Nouvelle traduction du Notre Père

Avec le premier dimanche de l’Avent, cette année le 3 décembre, commence une nouvelle année liturgique. Elle sera marquée en cette fin 2017 par l’entrée en vigueur, dans le monde francophone, de la nouvelle formulation de la sixième demande du Notre Père, conformément à la nouvelle traduction de la Bible de la liturgie, publiée il y a quelques années.
Depuis un demi-siècle, nous disions : “Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre nous du mal.” Nous dirons et chanterons désormais : “ET NE NOUS LAISSE PAS ENTRER EN TENTATION, MAIS DÉLIVRE NOUS DU MAL.” Nous aurons sans doute besoin d’un peu de temps pour entrer dans cette nouvelle formulation. Le Père Jacques Rideau, ancien directeur du Service National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle, nous aide à entrer davantage dans la compréhension de cette traduction.