On ferme ? Non … On ouvre !

Préparée et annoncée depuis quelques mois, la clôture définitive du bulletin diocésain « Église de Limoges », sera effective dès le mois de juillet. La présente édition est donc le dernier numéro à paraître sous cette forme. Les raisons de cette décision concertée sont multiples et tiennent particulièrement au coût de sa publication, au nombre insuffisant d’abonnés, à la nécessité de créer davantage de synergie entre les différents outils de communication du diocèse et au développement du numérique qui modifie les pratiques en matière d’accès à l’information. Compte-tenu de l’historique du bulletin, de sa vocation particulière et des grands noms qui l’ont fait vivre depuis sa création, le 15 février 1863, cette décision n’a pas été facile à prendre. Mais elle s’imposait !

Après concertation, la mesure a été entérinée par Mgr Pierre-Antoine Bozo d’intégrer le journal « Le Sillon », à compter du 1er septembre. Ce choix répond à deux constats : les mêmes sujets étaient souvent traités dans les deux périodiques au même moment, et la couverture plus vaste du « Sillon » devrait faciliter une diffusion plus large des informations « officielles » publiées dans « Église de Limoges ». Par ailleurs, une newsletter numérique relookée devrait offrir prochainement une circulation plus fluide et plus régulière de l’information entre tous les acteurs et les communautés du diocèse.

La première pensée va bien sûr en direction des pères fondateurs qui, profitant du développement de la presse écrite en cette fin du XIXe siècle, ont contribué à l’essor de « La Semaine Religieuse de Limoges ». Ils sont nombreux ! Au risque d’en oublier, il semble pourtant juste et normal de leur rendre hommage en rappelant les noms de quelques-uns d’entre eux comme les abbés Jouhanneaud, Jean-Baptiste Laplagne, Georges Ardant, Jean-Marie Desgranges, Pierre Fouillaud, Louis Dufraisse, Henri Moreau, René Magne, Henri Nadal, Christian Dequidt, et plus récemment Gaston Jourdan, Philippe Simonpoli et Evelyne Guéroux …  Merci à tous ceux qui durant ces 155 années, ont été les témoins et les précieux passeurs de l’histoire de l’Église diocésaine.

En 1977, la revue a changé de nom pour devenir « Église de Limoges » selon la volonté de Mgr Henri Gufflet, « afin de manifester le lien avec l’évêque dont le siège est à Limoges depuis saint Martial. Par ce lien, est manifestée la volonté d’unité dans une même foi et une même charité de tous les chrétiens constituant l’Église de Limoges ». Depuis, cette même ligne éditoriale et pastorale a très fidèlement été maintenue. Merci aux membres actuels du comité de rédaction qui, dans l’ombre, ont continué à le faire vivre. Qu’ils soient remerciés de leur fidélité et de leur engagement au service du diocèse. Merci à Michelle Marbouty, Monique Martin, Marie-Claude Raysse, Martine Tandeau de Marsac et Christiane Vigneron. Merci aussi à Médiaprint qui publie ce bulletin depuis plusieurs années, et en particulier à Pascale Boutenègre, pour sa patience et sa grande efficacité professionnelle.

                                                                        

« Partir n’est jamais une fin. Partir n’aime pas les regrets. Partir est un nouveau chemin » chantait en son temps Jean-Pierre Bonsirven. Au moment de mettre un point final à cette revue, un brin de nostalgie et un peu de tristesse se mélangent confusément. Pourtant le bulletin « Église de Limoges » ne disparaît pas, il se transforme et s’enrichit. « Église de Limoges » ne s’arrête pas, il prend simplement un nouveau chemin ! Merci au journal « Le Sillon » de l’accueillir dès le mois de septembre, pour collaborer ensemble  à « un meilleur service de l’annonce de l’Évangile » selon les vœux de Mgr Pierre-Antoine Bozo. A très bientôt …

Jean-François Varnoux


Michelle Marbouty – Jean-François Varnoux – Christiane Vigneron – Martine Tandeau-de-Marsac – Marie-Claude Raysse et Monique Martin