« POUR QUE JAMAIS NOS VALEURS NE S’ÉTEIGNENT…».

 

Il y a quelques semaines, a été lancée une nouvelle campagne nationale en faveur des legs. Cette campagne est relayée par de nombreux médias sur des supports aussi divers que sont la télévision, la radio, la presse écrite ou les réseaux sociaux. Rencontre avec Hervé MAGNE, économe diocésain …

 

Eglise de Limoges : Qu’est-ce qu’un legs ?

Hervé Magne : Faire un legs, c’est la disposition testamentaire par laquelle une personne donne à une ou plusieurs personnes tout ou partie de ses biens. Dans le droit français, quand on a une famille, il n’est pas nécessaire de rédiger un testament, puisque la loi prévoit ce qui peut revenir au conjoint survivant, aux enfants ou à d’autres membres de la famille. Pour autant, dans certains cas, il peut être opportun de prendre des dispositions particulières pour la transmission de son patrimoine après sa mort. La rédaction d’un testament peut alors être utile, puisque la volonté du défunt exprimée par écrit ne peut être contestée.

 

EDL : Casuel, Denier, Legs, quelles différences entre ces modes de collectes ?

H-M : Ces modes de collectes ont des différences importantes, tant dans leur finalité que dans la façon dont ils sont exécutés.

Le Casuel, c’est une offrande faite à l’occasion d’un baptême, d’un mariage ou d’une sépulture au bénéfice de la paroisse au sein de laquelle est célébré le sacrement ou l’office des funérailles, pour ses besoins propres. En général, le montant est fixé pour chaque situation.

Le Denier de l’Eglise est un don fait librement par les chrétiens pour assurer le traitement des prêtres, des religieuses, ainsi que des séminaristes. Il permet aussi de payer les salaires et charges des laïcs en mission pastorale. La collecte du Denier est annuelle, pour offrir, chaque année, des conditions de vie correctes aux prêtres et aux salariés du diocèse.

Le legs, nous l’avons vu plus haut, est une disposition particulière qui ne voit son exécution qu’après le décès de la personne qui fait le legs, donc à une date a priori inconnue.

 

EDL : Pourquoi donner à l’Association Diocésaine de Limoges ?

H-M : La mission de l’Eglise, à Limoges, en Haute Vienne et en Creuse, est de transmettre la foi aux nouvelles générations. Au sein de la communauté chrétienne, chaque membre est appeler à participer avec ses talents à cette mission, par l’enseignement, la catéchèse, la prière, le service, le partage…. Chaque membre de la communauté peut aussi participer à la vie matérielle de l’Eglise qui ne vit que des dons des fidèles. Grâce aux legs ou aux contrats d’assurance-vie souscrit au bénéfice de l’association diocésaine de Limoges, notre Eglise pourra assumer la construction et l’entretien des églises, assurer les sacrements partout et tout au long de la vie, former des séminaristes, faciliter la transmission de la foi. Les legs sont l’expression de la volonté des donateurs de contribuer à l’avenir de l’Eglise diocésaine.

Il est utile de savoir qu’un legs fait à une association diocésaine est totalement exonéré de droits de succession.

 

EDL : Comment faire un legs ?

H-M : Le legs est obligatoirement écrit  et signé de la main du donateur. Il peut être simplement conservé par celui-ci à son domicile, il peut aussi être déposé au rang des minutes d’un notaire. L’économe du diocèse de Limoges est également à même de conseiller et orienter les personnes qui souhaitent être informées sur le legs.