Rencontre avec l’équipe d’éveil synodal

Cécile et Éric Tallon, pilote de l’équipe d’éveil synodal, ont réalisé une courte interview des membres de l’équipe lors du dernier week-end qu’ils ont vécu tous ensemble.

Abbé Pierre Morin, pourquoi ces rencontres ?

C’est une volonté de notre évêque de mettre en place cette équipe pour construire l’avenir de notre Église locale.

 

Maurice, vous avez en tête la lettre du pape d’août 2018 (lettre du Pape François au Peuple de Dieu) : pouvez-vous nous en dire plus ?

Le pape a demandé à tous les fidèles de venir l’aider, de le soutenir (j’ai la lettre dans mon sac…).

Abbé Pierre Morin :

Cette lettre est pour lutter contre le cléricalisme(*) et pour inviter chaque baptisé à prendre sa place dans l’Église.

 

 

Paul, qu’est-ce qui te choque dans l’Église aujourd’hui ?

Le manque de chaleur, de dynamisme …

 

Emmanuelle, il y a pourtant des expériences au niveau des catéchistes qui montrent le contraire ?

Oui, absolument, puisque quand on prend le temps d’écouter les jeunes familles, on s’aperçoit qu’il y a une forte demande, même éloignée de la pratique, d’une forte spiritualité à laquelle notre Eglise peut répondre si elle trouve la façon adaptée.

 

Nicolas, qu’en penses-tu ?

Il est essentiel de construire des ponts pour que l’Église rejoigne ceux qui sont loin.

 

Emmanuelle, comment l’équipe d’éveil synodal peut aider à cela ?

En mettant en valeur les richesses de chacun et en accompagnant ce qui se fait avec un esprit missionnaire.

 

Et concrètement comment fonctionnez-vous ?

Nous formons une équipe joyeuse et dynamique ; nous avons répondu à un appel de notre évêque et nous nous sommes engagés pour un an renouvelable.

Nous nous rencontrons sur des périodes de 24 heures pour créer des liens forts entre nous. Nous allons nous rencontrer au moins 4 fois cette année.

 

Comment accomplissez-vous votre mission ?

Nous débattons de sujets comme : être à l’écoute du monde d’aujourd’hui, être Église dans la joie, la diversité et l’adversité.

Et nous allons prochainement rencontrer des assemblées paroissiales, des groupes de prêtres pour les écouter, recenser leurs besoins, mettre en valeur, voire soutenir leurs initiatives, nous réjouir avec eux des fruits de l’Esprit Saint.

Tout cela en vue de permettre un renouvellement de notre Église en associant  l’ensemble des personnes ayant à cœur de connaître et faire connaître l’Évangile.

 

Jean-Marcelin, comment allez-vous faire en matière de communication ?

Nous allons utiliser des médias classiques (radio, presse écrite), des médias plus actuels (vidéos sur Youtube, page Facebook, Instagram) et surtout aller sur le terrain.

 

Merci à l’ensemble de l’équipe pour vos réponses et à très bientôt

Pour contacter l’équipe : eveilsynodal@diocese-limoges.fr

 

(*) cléricalisme : manière déviante de concevoir le clergé, déférence excessive et tendance à lui conférer une supériorité morale