Edito “Le Sillon” Janvier 2019

Joyeux Noël et sainte année de grâce !

« Le Peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière et sur les habitants du Pays de l’ombre, une lumière a resplendi ». Durant la messe de la nuit de Noël, nous entendrons cette prophétie d’Isaïe. Mieux : nous célébrerons sa réalisation. Cette « grande lumière », c’est le rayonnement d’un enfant, couché, caché, dans une étable.

En fait, ce sont surtout « les ténèbres » évoquées par le prophète que nous « voyons » clairement. Elles nous éblouiraient presque. Nos ténèbres intérieures, les ténèbres de notre société si égarée et parfois les ténèbres de notre vieille Église, défigurée aux yeux du monde. Mais la lumière ? La voyons-nous ? Elle nous est donnée, pour toujours, fragile, mystérieuse lumière de Bethléem, mystère de Dieu qui se fait connaître. « Ce mystère, c’est le Christ, en qui se trouvent cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance » (Col. 2, 3).

À Noël, nous ne célébrons pas (seulement) un événement de l’histoire : « Aujourd’hui, dans notre monde, le Christ est né ». Jésus nous est contemporain, il est avec nous jusqu’à la fin des temps. Il n’est pas seulement venu, Il vient, Il est là !

Tout ce que vous lirez dans cette livraison du Sillon, qui évoque la vie de notre diocèse, de nos paroisses n’est qu’un développement du mystère de Noël. Jésus, lumière du monde, continue de briller, d’attirer, de réchauffer, de transformer. Jésus, lumière du monde, continue de susciter des disciples, qui découvrent en Lui le Chemin, la Vérité et la Vie (cf. Jn, 14, 6) et veulent partager à tous cette lumière.

Les ténèbres se dissipent à mesure que nous laissons Jésus nous éclairer, nous transformer, chacun. Ne manquez pas d’y prendre votre part ! C’est ce que je demande dans ma prière. Et c’est dans l’invincible Espérance en la puissance de Jésus que je souhaite un joyeux Noël et une belle année de grâce 2019 aux lecteurs du Sillon et à leur famille.

+ Mgr Pierre-Antoine Bozo