Homélie des confirmations

Guéret – 4° dimanche de Pâques (C) – 11 mai 2019

+

De bons médecins peuvent prolonger un peu la vie. Mais aucun homme ne peut se donner à lui-même, ni donner à d’autres, la vie éternelle, la vie qui ne finit pas. Aucun homme sauf Jésus : « Je leur donne la vie éternelle, jamais elles ne périront, personne ne les arrachera de ma main ».

Pour tenir un tel discours, Jésus ne se présente pas comme un homme ordinaire : « Le Père et moi, nous sommes un ». C’est pourquoi les juifs après les paroles de Jésus que nous venons d’entendre, cherchent à le lapider : « ce n’est pas pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème et parce que toi, n’étant qu’un homme, tu te fais Dieu».

La raison pour laquelle les juifs veulent lapider Jésus est précisément la raison pour laquelle nous l’adorons et nous sommes ses disciples. Nous ne croyons pas qu’il est « un homme qui s’est fait Dieu » mais bien Dieu qui s’est fait homme pour nous révéler la profondeur de l’amour de Dieu et la beauté de notre vocation humaine.

Il s’est fait homme pour nous donner la vie divine. Il s’est fait homme pour que notre vie d’ici-bas soit ouverte à un horizon nouveau, qui ne soit pas une illusion et qui s’appelle la vie éternelle. Et cet horizon là change la vie. Il ne la rend pas plus simple ou plus facile. Il ne la dispense pas de « la grande épreuve », comme nous voyons dans le livre de l’Apocalypse ou dans le livre des Actes où les Apôtres sont tour à tour chassés, expulsés, emprisonnés, fouettés et bientôt martyrisés. Ce qui est étonnant pourtant c’est que les Apôtres qui sont ainsi malmenés sont pleins de joie ! Ils sont plein de joie malgré les tribulations parce qu’ils savent être dans la main du Bon Pasteur dont personne ne pourra les arracher !

Notre vie à nous, qui est tour à tour joyeuse et difficile, sereine et tourmentée, consolée ou désolée est soutenue par cette assurance : nous sommes pour toujours dans la main du Bon Pasteur, qui est aussi la main du Père, la main de Dieu. Nous sommes dans la main de Dieu. Rien ne pourra nous en arracher. De quoi aurions-nous peur ?

Au fond, la seule chose dont nous devons avoir peur, c’est de nous-mêmes. Car rien ni personne ne pourra nous arracher de la main de Dieu sauf…nous mêmes. « Mes brebis écoutent ma voix… elles me suivent ». Nous pouvons ne pas l’écouter et ne pas le suivre.

Pour nous garder fidèles à écouter sa voix et à le suivre, pour nous soutenir sur la vie si exigeante de disciple, Jésus nous a promis l’Esprit Saint. Le don de la Confirmation que vous recevez aujourd’hui, c’est la réalisation de la promesse que Jésus a faite avant de passer de ce monde à son Père.

Écoutez ce que promet Jésus et qui se réalise pour vous aujourd’hui : « L’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout ». « Il vous rappellera tout ce que je vous ai dit ». « Il vous conduira vers la vérité toute entière ».

En étant confirmés, vous allez achever votre initiation chrétienne. Vous serez pleinement équipés pour être des disciples, pour être des témoins. L’Église compte sur vous. Je compte sur vous pour que vous soyez des témoins de la Joie de l’Évangile, de la joie d’aimer à la suite de Jésus. Amen.

 

† Pierre-Antoine Bozo