… Voyage au Vietnam : une autre dimension !

Cécile et Patrick d’Haussy se sont rendus au Vietnam fin 2016 où il ont accompagné en partie Sr Roseline (communauté des soeurs de Beaubreuil). 

Nous les remercions pour ce témoignage  sur une autre réalité d’Eglise, que nous vous invitons à découvrir :

“Se rendant  au Vietnam en novembre pour l’ordination d’un neveu, sœur Roseline nous a entraînés à la découverte de son pays.

Le Vietnam s’étend sur plus de 1500 kms du Nord au Sud. Nos héberIMG_8688gements successifs ont été assurés en grande partie par ses nombreux neveux, heureux d’accueillir leur chère tante globe-trotter. La famille de notre amie est profondément catholique.

Chaque maison possède dès l’entrée un grand oratoire. Jésus, Marie et Joseph sont là, presque grandeur nature. Parfois, un crucifix les surplombe. En-dessous, vous trouvez les photos des ancêtres disparus, d’un martyr récent…. Et, au-dessous… la TV- Devant cet oratoire, un salon où l’on vous sert un thé vert, avec de nombreux sourires et beaucoup de chaleur.

A notre deuxième escale dans un village d’environ 10 000 habitants , non loin de Buon-Ma-Thuôt devait être célébrée la messe de clôture de l’année de la Miséricorde. Chacun, ayant soigné sa tenue, sœur Roseline en habit, a gagné le lieu de la cérémonie. Nous sommes arrivés sur une grande esplanade. Au fond, était dressée une estrade. Par ci par là, un écran géant et…….des fleurs, des centaines de fleurs harmonieusement disposées. – Petit à petit, une foule immense a rempli l’espace, dont des cohortes de religieuses. La pluie elle aussi s’invitait de temps à autre.

Le clergé est arrivé en une longue procession….. Les haut-parleurs diffusaient chants et prières……… Ce fut une cérémonie qui regroupait près de 20 000 personnes ! Grandiose !….

Après la cérémonie, l’évêque nous a dit quelques mots : »  50°/° d’habitants du diocèse sont chrétiens, et au Vietnam, cela veut dire 50°/° de pratiquants… » (la moyenne du Vietnam est autour de 25°/°.

A l’issue de ce long temps de recueillement et de louanges, nous avons été conviés à nous joindre aux invités de marque pour partager un repas chaud et copieux, servi par des bénévoles.

Comment décrire notre stupéfaction de cette grand’messe, en pleine nature, avec ce déploiement de faste, où les jeunes étaient là en grand nombre (tant dans les religieux que dans la foule)… où les prévenances affluaient de la part de tant d’inconnus….. Certainement, la présence de sœur Roseline y était pour beaucoup !

Quelques jours plus tard avait lieu l’ordination de Pierre Hoa………….. à Vinh.  D’un coup d’avion, nous nous y sommes rendus dès la veille. Le lendemain matin, un taxi nous a emmenés aux abords du lieu de la cérémonie. Les familles viennent de partout, parfois de très loin. Très peu d’occidentaux ; nous avons même l’impression d’être les seuls et de constituer une attraction pour les vietnamiens.  Pour l’occasion la sécurité était largement déployée. Nous avons gagné à pied le lieu des festivités, alors que le soleil prenait de la force. Des badges nous ont permis d’être placés au deuxième rang, parmi les proches des ordinants, à deux pas d’une estrade de 40 m de large au moins. Des tentes ouvertes y étaient dressées, soulignées par des arches de couleur, immenses… Sur la gauche, une chorale de religieuses et de religieux, peut-être 200…

Autour de nous, des gens venus de tous horizons en habits de fête. Toutes les femmes avaient sorti leur plus belle tunique, leurs bijoux.

Les servants d’autel sont arrivés, précédant 200 prêtres, puis les ordinants, enfin deux évêques. Sous les accents de la fanfare…

La cérémonie a alors commencé, lentement, majestueusement.

A plusieurs reprises, les 39 ordinants sont venus se présenter devant l’évêque…. Ils se replaçaient toujours en deux arcs de cercle  permettant aux fidèles d’avoir vue sur l’autel.. Est arrivé le moment émouvant où les futurs prêtres se sont allongés sur le sol ; quel témoignage ! …A plusieurs reprises également, les prêtres en procession sont venus bénir leurs nouveaux confrères, leur imposer les mains sur la tête.

Un grand moment pour nous : sœur Roseline est montée sur l’estrade avec les autres « parrains »… pour remettre à son neveu la chasuble.

Et pendant ce temps, la chaleur montait, montait ; ceux qui avaient un parapluie l’ouvraient ; d’autres se couvraient la tête avec un bout de tissu….Deux heures et demie se sont ainsi écoulées… et la cérémonie s’est clôturée par une marée de pères, de mères, oncles et tantes, cousins, amis portant des bouquets aux nouveaux prêtres. Une séance photo s’est ensuite déchaînée.

Toutes ces joyeuses embrassades ont été un peu ternies par l’action de pickpockets ayant dérobé entr’autres des portables, des portefeuilles et des bijoux.

La foule s’est ensuite regroupée par famille pour pique-niquer. Et nous-mêmes, traités comme des princes, avons été invités à nous restaurer autour de magnifiques buffets dans les murs du grand séminaire.

Après cette journée mémorable,  en bus nous gagnons Tuong Son, village familial. Un accueil extraordinaire nous y est encore réservé ; nous y passerons trois jours. Là, la journée commence par une messe chantée à 4h30 le matin ; église pleine, pas un chrétien ne manque, y compris les petits-enfants.

Notre voyage s’est poursuivi vers Hanoï en quête d’un visa pour Anh, nièce de sœur Roseline, souhaitant rejoindre la communauté des Filles de Jésus en France. Nous les avons quittées alors que 15 jours plus tard avait lieu une messe d’actions de grâces au village où d’autres foules immenses étaient attendues (2200 personnes).

Nous avons uni nos prières à tout ce peuple jeune et enthousiaste dont les récents martyrs suscitent tant de vocations…. D’autres occasions de côtoyer ces chrétiens pour des messes plus « ordinaires », des rencontres avec de jeunes curés de paroisse nous ont fait penser que la pratique religieuse au Vietnam est très intense et bien différente de la nôtre.  Nous restons heureux de vivre notre foi « à l’occidentale ». Nous sommes heureux d’avoir vécu cette belle expérience.

Merci sœur Roseline !”