Un pèlerinage familial sur les pas de Sainte Thérèse

En cette mi-avril, 1 car + 1car + 1 car = plus de 150 pèlerins, de tous âges, qui partent, sous une pluie battante, à la découverte du pays de sainte Thérèse. Mgr BOZO, est très heureux de se faire notre guide dans ce coin de Normandie qu’il connaît particulièrement bien.

Vêpres dans la basilique d’Alençon

Nous voici arrivés à Alençon, sous un soleil de plus en plus radieux, pour une première immersion dans les lieux de vie de Zélie et Louis Martin, parents de Thérèse, canonisés en 2015 : la bijouterie de Louis, l’église où Thérèse a été baptisée, celle où ses parents se sont mariés, la maison où elle a passé sa petite enfance. Puis cap sur Lisieux. Cette famille si pieuse s’y est installée après le décès de Zélie, Thérèse étant âgée de 4 ans 1/2.

Aux Buissonnets

De nouvelles découvertes : la coquette maison familiale des Buissonnets où Thérèse vécut bien des moments difficiles, la Cathédrale Saint-Pierre où elle a reçu « le doux baiser de Jésus à mon âme » en communiant pour la première fois, le Carmel où l’on peut encore prier devant le tombeau de Thérèse, la Basilique grandiose, avec sa crypte lumineuse dédiée aux époux Martin. Sans oublier une escapade à Honfleur où Thérèse était venue implorer Notre Dame de Toute Grâce.

Tombeau de sainte Thérèse au Carmel

                                                                        .                      

Basilique de Lisieux

Visite de la Basilique

Point d’orgue de cette année pastorale placée sous le regard de Thérèse, ce pèlerinage concrétise vraiment, et ancre en nous, tout ce que nous avons pu lire, voir ou écouter, sur la vie de cette grande sainte. Nous avons pu lui déposer nos intentions de prière et celles que l’on nous avait confiées.

Messe dans la crypte de la basilique

La prière omniprésente, la messe quotidienne concélébrée par notre évêque, les pères Nicolas, Laurent et Jean-Pierre, nos prêtres accompagnateurs, avec les curés qui nous accueillent, la spiritualité de Thérèse, les temps de réflexion et d’échange, les repas ponctués par les dynamiques refrains de sœur Eliene : que de moments forts partagés afin de nourrir notre vie spirituelle !

Quelques réflexions glanées ci et là : « Une célébration magnifique ! », « J’étais émue aux larmes », « Il n’y a pas de mots pour traduire ce que l’on a vécu », « Il faut repartir ? On va pleurer ! » Avant de regagner le limousin, un petit crochet par la cathédrale de Sées, chère au cœur de Mgr BOZO, où l’on prie les Vêpres.

En ce temps pascal, Alléluia ! Gardons en nous cette joie et redisons autour de nous, avec Ste Thérèse : « Ma seule paix, mon seul bonheur, mon seul Amour, c’est toi Seigneur ! »

Arlette