19 novembre

19 novembre
Le Pape François invite l’Eglise à vivre la Journée mondiale des pauvres
Tous les pauvres, comme aimait le dire le Pape Paul VI, appartiennent à l’Église par « droit évangélique » et exigent l’option fondamentale pour eux.
Bénies, par conséquent, les mains qui s’ouvrent pour accueillir les pauvres et pour les secourir : ce sont des mains qui apportent l’espérance.
Bénies, les mains qui surmontent toutes les barrières de culture, de religion et de nationalité en versant l’huile de consolation sur les plaies de l’humanité.
Bénies, les mains qui s’ouvrent sans rien demander en échange, sans ‘‘si’’, sans ‘‘mais’’ et sans ‘‘peut-être’’: ce sont des mains qui font descendre sur les frères la bénédiction de Dieu.
Pape François