Edito – Février 2020

Etre missionnaire aujourd’hui dans le monde

Dans la prolongation de notre thème paroissial de l’Avent, la mission, j’ai eu envie dans cet édito de vous parler d’un article lu dans le journal La Croix du 8 janvier, et qui présente sur une double page le dernier livre du pape François, paru ce jour même.
Ecrit en français, intitulé « Sans Jésus nous ne pouvons rien faire / Etre missionnaire aujourd’hui dans le monde », ce livre insiste sur la dimension Evangélisation de la mission de l’Église, et sur l’urgence de sa mise en œuvre. C’est un thème qui a été dès l’origine au cœur du pontificat du pape. On a en tête les expressions « Une Eglise en tenue de sortie » ou « Aller vers les périphéries ». Cet ouvrage, écrit sous forme d’un entretien avec un journaliste, nous rappelle qu’il revient à tous les baptisés -et pas seulement aux laïcs dits « engagés »- de « rendre visible le Christ » aux autres par le témoignage de leur vie.

Dans son article, La Croix met en exergue quelques extraits qui portent sur les points suivants :

– La force de la rencontre : « ..il arrive le plus souvent d’être marqué par la rencontre d’une personne (…) qui surprend par des gestes et des mots révélant sa foi dans Jésus-Christ »
– Le témoignage qui suscite l’admiration : « Le témoin montre ce que l’œuvre du Christ et de son Esprit a vraiment accompli dans sa vie (..),Il suscite des questions chez ceux qui le voient (…) Comment cela se fait-il que cette personne soit ainsi ? D’où lui vient le don d’espérer et et de traiter les autres avec charité ? »
– Faire goûter la tendresse de Dieu : « Annoncer l’Evangile signifie transmettre à l’aide de mots sobres et précis le témoignage du Christ. (…) La répétition littérale de l’annonce (…) peut tomber dans le vide si les personnes auxquelles elles s’adressent n’ont pas eu l’occasion de rencontrer et de goûter, d’une manière ou d’une autre, la tendresse de Dieu pour elles, et sa miséricorde qui guérit ».
– La tromperie du prosélytisme : « Le prosélytisme (…) en misant tout sur une sorte de « discours savant » (…) exclut en fait de la mission le Christ lui même et l’Esprit Saint (…) il ne supporte pas la liberté et la gratuité avec laquelle la foi peut se transmettre, par la grâce de personne à personne ».

Cet article de La Croix, seulement évoqué dans cette rubrique, m’a donné envie de lire ce livre. En aurez-vous aussi envie ?
« Sans Jésus nous ne pouvons rien faire. Etre missionnaire aujourd’hui dans le monde ». Texte inédit du pape François (entretien avec Gianni Valente). Bayard/Librairie éditrice vaticane. 128 p.
CB