Saint-Luc : EDITO Juin 2018

La force des sacrements

 

Avec le retour du printemps, même s’il peine certains jours à se montrer dans sa réalité, c’est aussi en juin, une période de temps forts pour l’Eglise, car de nombreux chrétiens demandent à recevoir certains sacrements : première communion et profession de foi, confirmation, mariage…

Sans doute, le retour de températures plus clémentes et l’espoir de belles journées, sont-ils propices aux réjouissances familiales.

 

Et s’il est heureux bien sûr, que ces événements soient marqués par des fêtes, il faut aussi s’interroger sur le sens profond des sacrements dans la vie chrétienne.

 

Dans son enseignement, l’Eglise nous le rappelle : l’action de Dieu ne prend tout son sens que dans sa relation avec l’humanité et donc avec chacun de nous.

Cette relation est évidemment inégale selon ce que chacun veut bien en faire : l’accepter, l’entretenir, la refuser…

Elle peut aussi connaitre des fluctuations, donner lieu à des interrogations, à des tourments, à des combats intérieurs…

 

Et parce que nous avons parfois du mal à vivre pleinement notre foi, les sacrements sont là pour nous y aider ; ils sont don de Dieu et signes de l’amour qu’il nous porte.

Les sacrements contiennent des gestes, des paroles, des symboles pour nous permettre de mieux comprendre que Dieu vit au milieu de nous.

 

Celles et ceux qui demandent à recevoir un sacrement – quel qu’il soit – le font généralement parce qu’ils en ont compris le sens et qu’ils ont atteint une certaine maturité spirituelle.

 

Mais pour certains sacrements (Eucharistie, par exemple…) il existe aussi un risque de banalisation et d’incompréhension…

 

Ranger les sacrements au rang d’actes purement rituels ou symboliques nous ferait passer à côté de l’essentiel : vivre toute la force qui s’en dégage, comprendre qu’ils structurent et ponctuent notre vie chrétienne et agissent en fait comme une sorte de « respiration » dans notre vie spirituelle.                                                                                                                                                   GG