Saint-Luc : Edito Mars 2017

 

Carême, 40 jours…

40 jours de « désert », c’est Moïse quittant son peuple et gravissant la montagne pour se préparer à la rencontre de YHWH, c’est le Prophète Elie, marchant sur les chemins rocailleux d’Israël où Dieu se révèle à lui, doux comme la brise d’un nouveau printemps, c’est Jésus se retirant loin de tout et de tous pour préparer son cœur et son corps à sa mission, dans l’intimité d’un dialogue intérieur avec son Père.

40 jours « de désert » offerts aux chrétiens pour retrouver la joie de leur baptême, leur entrée dans la fraternité avec le Christ, et lui faire place dans leur vie, comme à quelqu’un qu’on aime vraiment.

Au début du Carême, on déposera un peu de cendre sur ton front.

  • Il t’arrive de ne vivre qu’au gré de tes envies, sans te soucier de tes frères, ne pensant qu’à toi-même : tu es comme la cendre qui ne s’attache à rien, la poussière éparpillée au gré de l’air qui vole et virevolte.
  • Parfois tu es dur. Tu soignes ton apparence, mais ton cœur est sec, sans tendresse ; tu oublies d’être fils et frère : tu es comme la cendre morte qui ne réchauffe plus personne.
  • Tu oublies même l’Evangile, parole incandescente comme la braise de l’âtre. Tu t’absentes de Dieu, tu perds de vue ta foi. Ta parole devient alors tranchante et fausse. Elle fait mal, elle fait du mal. Tu es comme la cendre : aucune flamme n’en jaillit pour offrir une lumière à ceux qui sont dans la nuit.

Alors, le Carême, « c’est le moment favorable » (2 Cor 6,2).

40 jours te sont donnés pour secouer les cendres qui collent à toi comme une crasse !

40 jours pour décrasser ton cœur à la source vivifiante de la Parole de Dieu. Chaque jour, assieds-toi et savoure quelques paroles de Jésus dans l’Evangile : tu renaîtras dans l’amitié de ton Seigneur, tu seras transformé.

Sous tes cendres, les braises rougeoieront de nouveau, feu de joie, feu d’amour, feu de Dieu, jaillissant dans la nuit pour éclairer la nuit, et guider ta marche et découvrir sur le visage de ceux qui font route avec toi le reflet de celui du Ressuscité.

Ch.A.F.+