La Pastorale de la Santé, c’est quoi ?

La Pastorale de la santé a son origine dans une Parole fondatrice du Christ : « j’étais malade et vous m’avez visité ». À la suite du « Bon Pasteur » qui visite, cherche, se fait proche, rassure, relève et guérit, nous sommes envoyés auprès de nos frères et sœurs qui attendent un signe pour continuer le chemin de leur propre vie. La lettre de Saint Jacques apparait comme nous étant adressée prioritairement et nous donne des recommandations très précises et pratiques.

La Pastorale de la santé n’est donc pas réservée aux personnes malades ! Elle est la Pastorale de la vie, depuis son début jusqu’à son aboutissement, quelques soient les situations, les conditions de dépendance et les vulnérabilités du corps ou de l’esprit. Elle est aussi la pastorale pour toutes les personnes qui accompagnent cette vie en souffrance à domicile ou dans les différentes institutions, ainsi que pour ceux qui mettent leurs compétences au service de l’écoute, de la recherche et de l’éthique.

Cette Pastorale s’organise autour de 3 services :

  • Les Aumôneries pour les Hôpitaux, les cliniques, et les établissements d’hébergement pour personnes âgées. (AH)
  • Le Service Évangélique des Malades pour les personnes malades ou isolées vivant à domicile. (SEM)
  • La Pastorale des Personnes Handicapées. (PPH) en lien avec tous les mouvements diocésains de la santé.

Le fondement de notre présence auprès de l’ensemble des personnes qui vivent plus concrètement un état de fragilité, c’est celle du CHRIST lui-même. Nous sommes au cœur du mystère pascal pour « le connaître, Lui, avec la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances » (Phil 3,10)

Dans notre diocèse :

295 bénévoles visitent les personnes à domicile ou dans 90 EHPAD ou résidences-service, et bien sûr dans les hôpitaux et cliniques. Ils sont secondés par 44 aides au brancardage lors des messes célébrées à CHASTAINGT et à REBEYROL. Plus de 4500 personnes sont régulièrement rencontrées, soutenues par la prière, et peuvent recevoir, si elles le souhaitent, un sacrement. (Pardon, Eucharistie, Sacrement des malades)  

Sur le plateau hospitalier et dans chaque paroisse, les équipes ont besoin de forces nouvelles et d’idées nouvelles pour assurer la continuité de ce service, être ajustés à l’attente des personnes et faire face aux enjeux actuels. En effet, notre territoire est vaste et engendre isolement et inquiétudes diverses. Par ailleurs, le parcours de soin pour une prise en charge globale et continue des patients avec son cortège d’intervenants est vecteur de stress permanent : il nous faut apprendre une nouvelle présence auprès de nos frères et sœurs souffrants pour être les témoins de la proximité, de la tendresse du Dieu de Jésus Christ « doux et humble de cœur », miséricordieux et compatissant.

Deux sites références :

Nous sommes tous concernés !

N’hésitez pas à rejoindre nos équipes en proposant votre renfort (il y a diverses possibilités d’agir), mais aussi en donnant nos références à des personnes malades ou handicapées ou isolées que vous connaissez.

Vos attentes et vos propositions feront grandir ce service du frère : venez nous rencontrer.

Actualité

Pasto de la Santé : gardons le lien

23 mars 2020 | Diocèse
Tout d’abord, nous habitons une maison commune et la première évidence, qui est d’ailleurs une des formes de charité et de fraternité, c’est de respecter…

Lire la suite