Avec ses 10 000 m² de surface développée, ses 6 hectares d’emprise foncière, ses 4 000 m² de toitures, ses 250 fenêtres ou encore ses kilomètres de réseaux divers et après 20 ans d’inoccupation l’abbaye est appelée à devenir un chantier pour de longues années. Si les travaux dans l’abbaye dépendront du projet retenu, il est un chantier qui devient très urgent. C’est celui du porche St Jean qui menace ruine et qui est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. L’étude sanitaire vient d’être achevée par l’architecte Maria-Andréa Grecu et nous attendons désormais le travail de l’économiste afin de connaître le coût de restauration. Découvrez en images les nombreuses lacunes qui devront faire l’objet des travaux. Et ces travaux, ne pourront être réalisés sans votre soutien. Alors n’hésitez pas, tous les dons sont les bienvenus.