Paroisse Notre-Dame-de-Haute-Marche
Changer de paroisse

Vœux ou Bénédictions ? Vœux et Bénédictions

Nous avons jusqu’au 31 janvier pour souhaiter les vœux de bonne année… Mais nous savons aussi qu’il ne suffit pas de dire « je vous souhaite beaucoup de bonheur en amour, beaucoup de joie dans l’accomplissement de votre travail et surtout la santé, car sans la santé… » pour que tout cela advienne au cours de l’année. Alors pourquoi ces « cadeaux verbaux » alors même que l’on sait bien qu’ils n’ont pas le pouvoir magique de provoquer le bien et de réaliser le futur ? Sûrement parce qu’ils permettent de créer du lien, de l’entretenir ou de le renforcer. Ils favorisent la relation. Aussi je ne dérogerai pas au rituel, et je vous souhaite vraiment, du fond du cœur, une très belle année 2024. Mais je voudrais ajouter ce qu’à chaque fois la liturgie qui nous rassemble, qui nous attend, qui compte sur nous nous offre : la bénédiction. La bénédiction remet les choses à leur place. Elle rappelle que c’est Dieu qui est créateur, que c’est par ses dons que je peux vivre et que Dieu est celui qui pourvoie. La bénédiction a le pouvoir de mettre en relation le temporel et le spirituel, le sacré et le profane, elle permet de mettre en présence le monde de Dieu et le monde de l’homme, l’invisible et le visible, le présent et l’avenir.  Ainsi demander la bénédiction de Dieu revient à demander que Dieu dise du bien de nous. Car en fait, Dieu ne peut dire que du bien et très souvent il y rajoute la paix.  Cette paix si douce et si précieuse à nos vies mouvementées et parfois bousculées.  Aussi la bénédiction consiste à souhaiter à une personne d’atteindre la pleine réalisation de son être, d’atteindre le but de sa vie, ce pour quoi elle est faite. Puisqu’au cœur de nos existences et jusque dans ses fragilités, Dieu agit, Dieu est là avec tout son amour, son salut. Bénir, c’est alors affirmer que Dieu est présent dans notre vie et qu’il le sera chaque jour. Notre vie continuera certainement à être traversée par des épreuves, des déboires, des soucis, des ratés, des échecs et des souffrances sans doute. Mais nous affirmons que Dieu sera présent en tout, qu’il sera toujours là. Placer notre regard sous la bénédiction de Dieu revient à regarder avec confiance et espérance. Ne tombons pas dans le piège de la sinistrose, du catastrophisme écologique, économique et politique. Le monde est douloureux et chaotique mais nous savons que Dieu est là et que sa bénédiction nous est donnée car quoi qu’il advienne, Dieu est celui qui fait surgir la puissance du salut et la lumière. Les moyens qu’il utilise sont des moyens très simples, très humbles. Ils n’ont rien de tonitruant, à l’exemple de la naissance de l’enfant à Bethléem, de l’hostie à la messe, de sa Parole à annoncer. C’est ainsi que Dieu sauve. Alors à toutes et à tous, que le Seigneur vous bénisse et vous garde, qu’il vous donne sa lumière et sa paix.

Abbé Philippe PADILLA, votre curé