Paroisse Saint Joseph des Feuillardiers
Changer de paroisse

Chant d’entrée: Au désert avec toi Jésus Christ

Au désert avec toi, Jésus Christ,
notre pâque aujourd’hui s’accomplit.
1
Au désert avec toi, Jésus Christ,
Nous venons à l’appel de l’Esprit.
Quarante jours dans le silence
Nous entendrons chanter l’Alliance.
Tu parles au coeur et ta tendresse nous séduit.
5
Au désert avec toi, Jésus Christ,
Nous luttons tant que dure la nuit.
Vers quelle épreuve et quel exode
Nous mènes-tu, ô Fils de l’homme ?
Soutiens nos pas jusqu’à la Terre où tu conduis.

Rite pénitentiel

O Seigneur, toi qui sais pardonner ; Seigneur prends pitié (bis)

O Seigneur, toi le juste des justes, O Christ prends pitié (bis)

Première lecture

Lecture de L’Exode (Exode 20.1-17)

En ces jours-là, sur le Sinaï,
Dieu prononça toutes les paroles que voici :
« Je suis le Seigneur ton Dieu,
qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte,
de la maison d’esclavage.
Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi.
Tu ne feras aucune idole,
aucune image de ce qui est là-haut
dans les cieux,
ou en bas sur la terre,
ou dans les eaux par-dessous la terre.
Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux,
pour leur rendre un culte.
Car moi, le Seigneur ton Dieu,
je suis un Dieu jaloux :
chez ceux qui me haïssent,
je punis la faute des pères sur les fils,
jusqu’à la troisième et la quatrième génération ;
mais ceux qui m’aiment et observent mes commandements,
je leur montre ma fidélité jusqu’à la millième génération.
Tu n’invoqueras pas en vain le nom du Seigneur ton Dieu,
car le Seigneur ne laissera pas impuni
celui qui invoque en vain son nom.

Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier.
Pendant six jours tu travailleras
et tu feras tout ton ouvrage ;
mais le septième jour est le jour du repos,
sabbat en l’honneur du Seigneur ton Dieu :
tu ne feras aucun ouvrage,
ni toi, ni ton fils, ni ta fille,
ni ton serviteur, ni ta servante, ni tes bêtes,
ni l’immigré qui est dans ta ville.
Car en six jours le Seigneur a fait le ciel,
la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent,
mais il s’est reposé le septième jour.
C’est pourquoi le Seigneur a béni le jour du sabbat
et l’a sanctifié.

Honore ton père et ta mère,
afin d’avoir longue vie
sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu.
Tu ne commettras pas de meurtre.
Tu ne commettras pas d’adultère.
Tu ne commettras pas de vol.
Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.
Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ;
tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain,
ni son serviteur, ni sa servante,
ni son bœuf, ni son âne :
rien de ce qui lui appartient. »

– Parole du Seigneur

PSAUME (18b (19), 8, 9, 10, 11)


R/ Seigneur, tu as les paroles
de la vie éternelle.

La loi du Seigneur est parfaite,
qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre,
qui rend sages les simples.

Les préceptes du Seigneur sont droits,
ils réjouissent le cœur ;
le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard.

La crainte qu’il inspire est pure,
elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes
et vraiment équitables :

plus désirables que l’or,
qu’une masse d’or fin,
plus savoureuses que le miel
qui coule des rayons.

Deuxième lecture

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens  (1 Co 1, 22-25)

Frères,
alors que les Juifs réclament des signes miraculeux,
et que les Grecs recherchent une sagesse,
nous, nous proclamons un Messie crucifié,
scandale pour les Juifs,
folie pour les nations païennes.
Mais pour ceux que Dieu appelle,
qu’ils soient juifs ou grecs,
ce Messie, ce Christ, est puissance de Dieu et sagesse de Dieu.
Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes,
et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.

– Parole du Seigneur.

Acclamation de l’ Evangile

Gloire au Christ, Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur.
Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que ceux qui croient en lui aient la vie éternelle.
Gloire au Christ, Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 3, 16)

Comme la Pâque juive était proche,
Jésus monta à Jérusalem.
Dans le Temple, il trouva installés
les marchands de bœufs, de brebis et de colombes,
et les changeurs.
Il fit un fouet avec des cordes,
et les chassa tous du Temple,
ainsi que les brebis et les bœufs ;
il jeta par terre la monnaie des changeurs,
renversa leurs comptoirs,
et dit aux marchands de colombes :
« Enlevez cela d’ici.
Cessez de faire de la maison de mon Père
une maison de commerce. »
Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit :
L’amour de ta maison fera mon tourment.
Des Juifs l’interpellèrent :
« Quel signe peux-tu
nous donner
pour agir ainsi ? »
Jésus leur répondit :
« Détruisez ce sanctuaire,
et en trois jours je le relèverai. »
Les Juifs lui répliquèrent :
« Il a fallu quarante-six
ans pour bâtir ce sanctuaire,
et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.

Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts,
ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ;
ils crurent à l’Écriture
et à la parole que Jésus avait dite.
Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque,
beaucoup crurent en son nom,
à la vue des signes qu’il accomplissait.
Jésus, lui, ne se fiait pas à eux,
parce qu’il les connaissait tous
et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ;
lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Credo

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ; le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen

Prière Universelle

Introduction: Présentons au Seigneur les intentions de l’Église et du monde. Demandons-lui de nous aider à le prier en esprit et vérité.

R/ Fais grandir en nous, Seigneur, la foi des baptisés ; fais renaître dans nos coeurs ta vie de liberté.

1 Prions pour l’église et notre communauté qui accueillent les catéchumènes et les accompagnent vers les sacrements de l’initiation chrétienne et le chemin de l’alliance.

2 Prions pour nos responsables politique qu’ils légifèrent en faveur des plus vulnérables au sein de  nos sociétés

3 Prions pour ceux qui se font des idoles, afin qu’ils trouvent des chemins de libération

4 Prions pour ceux qui utilisent leur religion à des fins malhonnêtes, pour ceux qui s’égarent dans la violence, le mépris ou la corruption.

Seigneur, que nous ne gardions jamais pour nous-mêmes les dons de ton amour, mais que nous devenions, par toi, source de vie, par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Offertoire: O Seigneur, je viens vers Toi

Ô Seigneur, je viens vers toi, je viens vers toi,
Je te cherche mon Dieu.
Ô Seigneur, écoute-moi, écoute-moi, Je t’espère mon Dieu.

3
Toi, Seigneur, tu es pardon, Moi, je suis pécheur,
Tu écoutes et tu pardonnes, Oh mon Dieu, je t’implore.
4
Toi, Seigneur, tu es lumière, Moi, je ne vois pas ;
Ta Parole nous éclaire ; Fais, Seigneur, que je voie.

Sanctus

Hosanna, hosanna, hosanna au plus haut des cieux (bis) Saint est le Seigneur, Dieu de l’univers, Tu es le Seigneur glorieux, hosanna au plus haut des cieux. Bénis soit l’envoyé, l’envoyé du Seigneur, venu nous sauver, Jésus Christ, hosanna au plus haut des cieux.

 Anamnèse

Gloire à toi qui était mort ; gloire à toi qui es vivant ; notre sauveur et notre Dieu, viens Seigneur Jésus (bis).

Agneau de Dieu

Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, prends pitié de nous (bis)

Communion: Partageons le pain du Seigneur

REFRAIN Partageons le pain du Seigneur à la table de l’univers
                    C’est le don sans retour de l’amour de notre Dieu.
1
Venez à moi, vous tous qui succombez sous la fatigue,
C’est moi qui porterai le poids de votre peine.
2
Venez à moi, vous tous qui gémissez sous l’injustice,
C’est moi qui suis pour vous la loi libératrice.
3
Venez à moi, vous tous qui trébuchez dans les ténèbres,
Sur vous se lèvera l’éclat de ma lumière.
4
Venez à moi, vous tous dont on méprise l’espérance,
Je viens pour relever les humbles qui attendent.
5
Venez à moi, vous tous que pour ma gloire on persécute,
C’est vous qui règnerez au jour de ma victoire.
6
Venez à moi, vous tous que défigure la souffrance,
Je viens pour effacer vos rides et vos larmes.
7
Venez à moi, vous tous qui attendez la délivrance,
C’est moi qui briserai les liens qui vous enserrent.
8
Venez à moi, vous tous qui avez faim du don céleste,
Je viens pour partager le pain de votre vie.
11
Venez à moi, vous tous qu’étreint déjà la mort cruelle,
Ma croix vient vous donner la force de la vaincre.
12
Venez à moi, vous tous qui avez soif de ma parole,
En moi vous trouverez la force inépuisable.

Envoi: Que vive mon âme à te louer

Que vive mon âme à Te louer
Tu as posé une lampe, une lumière sur ma route,
Ta parole, Seigneur, Ta parole, Seigneur

Heureux ceux qui veulent faire ta volonté
Je cours sans peur sur la voie de tes préceptes
Et mes lèvres publient ta vérité

Heureux ceux qui suivent tes commandements
Oui, plus que l’or, que l’or fin, j’aime ta loi
Plus douce que le miel est ta promesse

Heureux ceux qui méditent sur la sagesse
Vivifie moi, apprends moi tes volontés
Dès l’aube, de ta joie. Tu m’as comblé