Paroisse Saint-Benoît
Changer de paroisse

Adresse mél: mél: contact.solignac@clairval.com

Patrimoine

Site du Prieuré:

Le Prieuré Saint-Joseph de Solignac dispose à présent de son propre site.

Vous trouverez au le lien figurant ci-dessous toutes les informations relatives à la vie de la communauté (historique, horaires des offices, retraites …)

https://benedictins-solignac.com/

Confessions:
Pour les confessions et en dehors des créneaux planifiés par la paroisse , les personnes qui souhaitent s’adresser à un des pères du prieuré peuvent se présenter à l’abbatiale à la fin de la messe conventuelle en semaine (fin de la messe 10h30), ou à la fin des Vêpres (18h15).
Il est aussi possible de prendre rendez-vous en s’adressant à la porterie (5, parvis des Bénédictins).

Lien vers la communauté de l’Abbaye St Joseph de Clairval à Flavigny-sur-Ozerain

Sculpteur sur pierre à Solignac : la joie de tourner des âmes vers Dieu

Donner vie à la pierre pour aider les âmes à se tourner vers Dieu. C’est la joie du Père Jean-Bosco Marie qui a découvert à l’abbaye de Flavigny son talent de sculpteur, avec il est vrai une ascendance familiale porteuse. Au service des particuliers, des paroisses, des municipalités, il travaille essentiellement sur des calcaires du Poitou, pierre homogène et résistante au gel.

Se confrontant à la pierre et aux contraintes des commandes, le sculpteur se prépare par des dispositions intérieures, fruits de l’ascèse monastique : joie, paix et union à Dieu sont nécessaires à l’enfantement de ces œuvres ordonnées à la gloire de Dieu. Sans négliger la valeur de la technique et de la discipline du dessin (indispensable), l’artiste chrétien expérimente l’importance de cette préparation spirituelle.

Par moment, l’inspiration, à la fois naturelle et onction du Saint-Esprit, se fait sentir : « Je tiens le burin, confesse-t-il, mais je sens que cela coule de source et je suis content. »  Le défi, pour ce consacré à Dieu, est de créer une beauté spirituelle : que l’œil ne s’arrête pas à l’aspect sensible d’une forme plastique mais s’oriente vers la présence de Dieu.

Aucune tristesse en voyant partir ses œuvres : le moine ne travaille pas pour lui ! Ce travail artistique et religieux, au service de la beauté et de la prière, est une louange offerte à Dieu et au monde. « La beauté sauvera le monde » disait Dostoïevski.

Père Jean-Bosco Marie