20 mars – Journée de prière pour les victimes d’abus au sein de l’Église

Le 20 mars 2022, troisième dimanche de Carême, a lieu la Journée de prière et de mémoire pour les personnes victimes de violences, d’agressions sexuelle et d’abus de pouvoir et de conscience au sein de l’Église.
Décidée par les évêques en novembre dernier, cette journée de prière s’inscrit dans le temps de Carême, temps d’appel à la conversion.

“Témoins pour une vie nouvelle”, tel est le thème de la journée de prière pour les victimes de violences et agressions sexuelles et d’abus de pouvoir et de conscience au sein de l’Église que le Pape nous invite à vivre le 3e dimanche de Carême, ce 20 mars 2022.

priere-diocese-de-limoges-journee-20-mars

        La conférence des évêques de France (C.E.F) vous propose des outils pour vivre cette journée : méditer, prier, faire mémoire, chacun peut, seul ou en groupe, suivre les propositions ci-dessous, réalisées par un comité de rédaction au sein duquel se trouvaient plusieurs personnes victimes-témoins.

Shirk Lucas, théologienne catholique.
La prière du chemin de croix nous conduit au cœur de la Passion de Jésus-Christ pour nous révéler la profondeur de l’amour de Dieu. Ce chemin de croix nous plonge dans la douleur, les souffrances et la sagesse de personnes victimes de violences sexuelles dans l’Église catholique

Télécharger ici le chemin de croix

Un livret pour prier 9 jours et devenir « Témoins d’une vie nouvelle »
Ce livret propose une progression que chacun pourra suivre – seul ou en groupe – pour lire, prier ou méditer autour du 3e dimanche de Carême à partir d’un texte de l’Évangile, d’une parole de personne victime et d’un troisième texte ressource, pour cheminer vers Pâques et faire mémoire.

Télécharger ici le livret de prière

Photo et texte dévoilés le 6/11/2021 à Lourdes
Assemblée plénière des évêques de France.

Imbroglio : dans les yeux de l’enfant, se mêlent la souffrance de la violence subie, le déni de sa parole et une grande solitude. Plus tard devenu adulte, à l’imbroglio de son enfance se rajoutera
une colère d’avoir été mis en danger et ne pas avoir été secouru. Il comprendra que c’est toute la culture d’un système qui a voulu se protéger au lieu de le protéger. Et son imbroglio ne cesse de se creuser autour de cette interrogation :

« Pourquoi ne peut-on pas lui rendre justice ? »

C’est tellement vital pour lui pour qu’enfin il puisse avoir la paix et que cesse de couler sa larme d’enfance.


Une personne victime

Dans notre diocèse

La cellule d’écoute

En 2018, la cellule a été instituée par Monseigneur Bozo et se compose de 3 professionnels pour accueillir et écouter des personnes victimes (et/ou leur famille) d’abus sexuels dont les auteurs ont/ou avaient des responsabilités dans les diocèses, congrégations ou communautés catholiques.

L’objectif est de permettre à tous d’y trouver un accueil, une écoute compétente et efficace.

Équipe du diocèse de Limoges

Téléphone : 07 66 33 87 47

Mail : accueil.ecoute@diocese-limoges.fr

Documents

Je peux donner mon avis sur le rapport de la CIASE en cliquant ICI

https://luttercontrelapedophilie.catholique.fr

Actualité

3ème rapport de la Conférence des évêques de France sur la lutte contre la pédophilie dans l’Église

6 novembre 2020 | Cellule d'écoute
Réunis en Assemblée plénière par visioconférence, les évêques de France ont consacré la journée du jeudi 5 novembre à la lutte contre la pédophilie dans l’Église. Après…

Lire la suite